WikiFAGE est un nouveau projet collaboratif. Vous pouvez, vous aussi, aider à son développement en demandant la création d'articles par l'intermédiaire de la page suivante.

Étudiants étrangers en France

De wikiFAGE.
Aller à : Navigation, rechercher

La France, avec 265 000 étudiants étrangers par an, est en troisième position des pays accueillants, après les États-Unis (535 000 étudiants étrangers) et le Royaume-Uni (275 000). Cette troisième place est partagée avec l’Allemagne.

Plus d’un étudiant sur dix (12,3 %) en France est un étranger soit, en 2010-2011, quelque 285 000 personnes. Ceci représente une augmentation d’environ 78% en 20 ans et d’environ 7,5% en 5 ans. À l’Université, cette proportion augmente fortement avec le cursus : ils représentent 11,0 % des inscriptions en cursus licence, 19,0 % en cursus master et 41,3 % en cursus doctorat.

Répartition des étrangers dans l’enseignement supérieur par origine en 2010-2011

Etudiantetrangers.png


Les étudiants étrangers qui arrivent en France sous convention (CNOUS, EGIDE...) sont soit sous le régime des Bourses du Gouvernement Français (BGF, 615€ / mois), soit sous le régime des Bourses du Gouvernement Étranger (BGE, montant variable suivant les pays). Hors convention, un étudiant ne peut avoir accès aux Bourses sur Critères Sociaux, il devra donc s’orienter vers le FNAU (Fond National d'Aide Urgence) ponctuel (le FNAU annuel fonctionnant selon les mêmes conditions d'attribution que les BCS) en cas de besoin. N’importe quel étudiant peut donc venir étudier en France et obtenir un Titre de Séjour étudiant (TSE) sous certaines conditions fixées par la loi (niveau de qualification, certificat de préinscription dans un établissement d’ES, modalités financières). Or, l’article 36 du décret d’application paru le 6 septembre dernier de la loi n° 2011-672 du 16 juin 2011 relative à l’immigration, l’intégration et la nationalité, modifie les conditions d’obtention d’un visa. Auparavant, un étudiant devait justifier d’avoir à sa disposition l’équivalent de 70% d’une BGF sur l’ensemble de la durée de son séjour. Ce qui veut dire que les BGE devaient être au moins égales à 70% de 615€ par mois, et que les étudiants hors convention devaient disposer d’une somme d’argent au moins égale à (nombre de mois en France) x 70% de 615€. Avec le décret d’application de cette nouvelle loi, le taux est passé à 100%. L’objectif affiché est de s’assurer que ces étudiants ont les moyens de vivre en France.

Pour la FAGE, le problème n’est pas là. En ce qui concerne les étudiants sous convention qui touchent les BGE, ayant accès aux services du CROUS (priorité sur les logements et suivi social), ils s’en sortaient bien avec l’ancien taux. Si ces étudiants rencontrent de nombreuses difficultés, c’est surtout parce que beaucoup de pays ne versent pas la somme d’argent correspondante à l’opérateur en charge du versement des bourses en France (CNOUS, EGIDE...). De ce fait, les étudiants se trouvent régulièrement sans ressource.

Il est bien évident qu’augmenter la somme obligatoire n’entraînera pas d’amélioration sur ce point. Cela aura également pour conséquence de dissuader certains pays de permettre à leurs étudiants de partir en France.

En ce qui concerne les étudiants hors convention, ou free-movers, eux et leurs familles sont déjà prêts à tous les sacrifices pour payer leur entrée en France et le voyage. Les principales difficultés proviennent cette fois d’un déficit d’information. Ces étudiants arrivent trop souvent en France pour découvrir que la vie est très chère, qu’ils n’ont pas de logement sur place, que le système d’aide sociale est complexe. Une meilleure information en amont permettrait à ces étudiants de s’orienter rapidement vers les bons interlocuteurs. De plus, quelle que soit la somme d’argent dont ils disposent, les étudiants étrangers ne savent bien souvent pas vers qui se tourner pour gérer leur budget, et dans de nombreux cas la somme est épuisée au bout de quelques semaines. Il est donc nécessaire de renforcer les dispositifs d’accompagnement, par le CROUS mais aussi par les établissements.


Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
La FAGE
Portails thématiques
Boîte à outils
Partager