WikiFAGE est un nouveau projet collaboratif. Vous pouvez, vous aussi, aider à son développement en demandant la création d'articles par l'intermédiaire de la page suivante.

European Credit Transfer System

De wikiFAGE.
(Redirigé depuis ECTS)
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire

Principe général

Lors de la déclaration de la Sorbonne en 1998 qui lança le processus de Bologne (traduit en France, de façon réductrice, par la réforme LMD), une des six priorités affichées était celle de mettre en place un système de crédits pour faciliter la mobilité.

Un système de crédits permet d’attribuer des points, les crédits, à toutes les composantes d’un programme d’études (cours magistraux, stage, TD, TP...). Dès 1989, dans le cadre du programme Erasmus, l’Union européenne a mis en place un système de crédits qui s’est très largement répandu en Europe : le système européen de transfert de crédits (ECTS : European Credit Transfer System).

Ce système a été conçu dans le cadre de la mobilité, pour que les séjours académiques effectués à l’étranger puissent être «comptabilisés» une fois que l’étudiant rentre dans son établissement d’enseignement supérieur d’origine.

Le système ECTS va plus loin puisqu’il désigne maintenant le système européen de transfert et d’accumulation de crédits. Le sigle n’a toutefois pas changé dans un but de lisibilité. À la mobilité se rajoute la notion d’accumulation. Cela implique que les crédits ECTS n’ont pas une vocation seulement limitée à la mobilité mais qu’ils peuvent aussi servir dans le cadre de parcours flexibles où l’étudiant construit son propre parcours et a ainsi besoin de valider des modules/UE. Les crédits ECTS deviennent ainsi un instrument pour la construction de parcours de formation en adéquation avec le projet de l’étudiant. L’intérêt de ce système est donc double : faciliter la reconnaissance académique dans le cadre de la mobilité ainsi que la conception et la révision des programmes d’études, qui doivent être définis en terme de résultats d’apprentissage (connaissances, compétences, savoir faire) et de charge de travail.

Ce système est un système centré sur l’étudiant et sur ce qu’il apprend. Pour les anglicistes, cela se résume en passant d’une approche «teaching» à une approche «learning». On calcule les crédits ECTS en fonction de la charge de travail que l’étudiant doit réaliser pour atteindre les objectifs du programme, qui sont définis en termes de résultats d’apprentissage. Cela implique donc que les crédits ECTS peuvent être acquis dans le cadre de stage, de la rédaction d’un mémoire voire de VAE. Les crédits ECTS ne sont donc pas le résultat d’une règle de trois résultant d’un calcul basé sur les heures de cours.

Comment calculer les crédits ECTS ?

Des études ont été faites et ont révélé que la charge de travail moyenne d’un étudiant à temps plein, par an, en Europe était comprise entre 1500 et 1800 heures. Sachant que la référence européenne est de 60 crédits ECTS pour une année d’études, cela revient à dire qu’un crédit ECTS équivaut à une charge de travail comprise entre 25 et 30 heures. Les crédits ne peuvent être attribués qu’après une évaluation concluante des résultats (examen écrit, oral, mémoire ...). «Des crédits sont attribués à toutes les composantes d’un programme d’études (modules, cours, stages, dissertations, thèse, travail personnel, etc.), en fonction de la quantité de travail que chaque activité requiert pour réussir ses objectifs propres par rapport au travail total nécessaire pour achever une année complète d’études avec succès.» (Référence: ECTS Users’ Guide de la Commission européenne).


Le niveau des étudiants est différent, comment évaluer correctement la charge de travail moyenne pour un cours, par exemple ?

Un des objectifs du système ECTS est de protéger les étudiants en leur évitant une charge de travail irréaliste. De plus, les établissements européens qui font des enquêtes régulières auprès de leurs étudiants montrent que les résultats sont effectivement assez proches et que les écarts entre les temps de travail ne sont pas si grands. En conséquence, l’enjeu est de mettre en place une évaluation par les étudiants de leur charge de travail.


Comment s’assurer que les crédits ECTS que j’ai eu pendant mon séjour à l’étranger seront reconnus à mon retour ?

Le contrat pédagogique (learning agreement) définit les cours qu’un étudiant étranger devra suivre dans son établissement d’enseignement supérieur d’accueil. Ce contrat pédagogique est signé entre l’étudiant, l’établissement d’origine et l’établissement d’accueil. Il précise, avant que l’étudiant ne parte à l’étranger, les cours (ou TD ou TP) que l’étudiant suivra, en accord avec l’établissement de départ et celui d’accueil, et le nombre de crédits ECTS par cours. Si le contrat est signé avant le départ, la reconnaissance des crédits (et donc de son semestre ou de son année à l’étranger) est grandement facilitée.


Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
La FAGE
Portails thématiques
Boîte à outils
Partager