WikiFAGE est un nouveau projet collaboratif. Vous pouvez, vous aussi, aider à son développement en demandant la création d'articles par l'intermédiaire de la page suivante.

European Students' Union

De wikiFAGE.
Aller à : Navigation, rechercher
Le logo de l'ESU

L’European Student’s Union est la fédération étudiante européenne. Elle regroupe 45 organisations nationales de 38 pays européens dont la FAGE. Elle représente ainsi plus de 11 millions d’étudiants au sein de l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur.

Comme une équipe d'élu le fait au niveau de son université et comme la FAGE le fait au niveau national, le rôle de l'ESU est ainsi de représenter les étudiants et de défendre leurs intérêts et ceux de l'enseignement supérieur au niveau européen auprès des acteurs qui interviennent à ce niveau, tels que la Commission Européenne, le Conseil de l'Europe, le Parlement Européen, l'Association Européenne des Universités etc.

Outre ce travail concret, le rôle principal de l'ESU est sans doute un rôle informel, celui de permettre et de structurer des liens de long terme entre les différentes organisations étudiantes nationales en Europe.

L’ESU travaille sur le Processus de Bologne dont elle participe au suivi de la mise en place, notamment à travers sa publication phare : "Bologna with student eyes"[1]. Un autre grand dossier d’actualité est le financement de l’Enseignement Supérieur, question en débat dans de nombreux pays européens. Pour l’ESU, tout comme pour la FAGE, le système éducatif doit être un bien public global. A travers le Processus de Bologne, des dossiers tels que la mobilité, l'assurance-qualité ou bien sûr la participation des étudiants sont souvent dans l'agenda de l'ESU. Les questions relatives aux droits des étudiants, et aux droits de l'homme en général sont souvent traitées, souvent dans le cadre d'un soutien à des organisations étudiantes de pays comme la Biélorussie ou d'autres pays extra-européens.

Sommaire

Histoire

L'ESU a été fondée en 1982 par sept organisations étudiantes nationales (NSU Norvège, NUS Royaume-uni, SHI Islande, UNEF-ID France, DSF Danemark et ÖH Autriche) et portait à l'époque le nom de WESIB, the West European Student Information Bureau. Les changements politiques en Europe de l'Est à la fin des année 80 ont également affecté WESIB, qui s'est alors ouvert aux organisations étudiantes de l'Est.

En février 1990, WESIB supprime son "W" pour devenir "European Student Information Bureau" (ESIB). Avec l'augmentation de l'influence des institutions européennes sur l'enseignement supérieur en Europe et bien sûr avec le lancement du Processus de Bologne, l'ESU, dont l'objet était le partage d'information devient alors une organisation politique qui représente la vision et les intérêts des étudiants.

En mai 2007 il fut décidé que l'ESIB devait changer de nom car celui-ci n'était plus représentatif du travail de l'organisation. L'ESIB devînt alors l'European Students' Union (ESU).

Les dossiers d'actualité de l'ESU en 2012

Le financement de l'enseignement supérieur

Depuis quelques années avec la crise l'ESU fait face au plus grand challenge de l'enseignement supérieur des dernières décennies, celui du financement de l'enseignement supérieur. Pour avancer sur cette question l'ESU a lancé le projet Financing the Students' Future[2] (FINST). L'objectif de FINST est de développer les connaissances des représentants étudiants sur ces questions, de façon à leur permettre de mieux comprendre les mécanismes de financement et de proposer des pistes alternatives à celle de l'austérité.

La question du financement a ainsi été au coeur des priorités de l'ESU lors des négociations relatives au programme Erasmus pour tous de la Commission Européenne, en se positionnant contre la mise en place d'un schéma de financement de la mobilité en master par des prêts, lors de celles sur le plan de modernisation de l'enseignement supérieur[3], ou encore pendant la conférence ministérielle du Processus de Bologne de Bucarest en Avril 2012, en y faisant ajouter la nécessité d'investissement public, via la délégation française, sur demande de la FAGE.

L'emploi et l'employabilité des jeunes en Europe

Au même titre que le financement de l'enseignement supérieur, la question de l'emploi et de l'employabilité représente un nouveau défi pour l'ESU, qui est ainsi amené à travailler de plus en plus sur des questions économiques, à cheval entre monde de l'enseignement supérieur et marché du travail. Le projet Student Advancement of Graduates Employability (SAGE), lancé en 2011, a vocation à avancer sur ces questions. Ici également le rôle de l'ESU est de permettre aux représentants étudiants de développer leurs connaissances pour mieux défendre les étudiants et de proposer des solutions pour améliorer le taux d'emploi des jeunes diplômés en Europe.

Dans le cadre du lancement du projet SAGE l'employabilité était notamment le sujet de la 23ème Conférence Européenne des Etudiants à Copenhague en mars 2012.

L'ESU et le Processus de Bologne

Le développement de l'ESU est fortement lié à celui du Processus de Bologne. La principale publication de l'ESU est d'ailleurs "Bologna with student eyes" (la dernière[1] est parue en 2012 à l'occasion de la conférence ministérielle de Bucarest, qui fait un bilan de la mise en place de l'application du Processus de Bologne telle qu'elle est perçue par les étudiants.


Organisations et pays membres de l'ESU

Austria - ÖH ; Azerbaijan - ASYOU ; Azerbaijan - ASU ; Belarus - BSA ; Belgium - FEF ; Belgium - VVS ; Bosnia & Herzegovina - SURS ; Bulgaria - NASC ; Bulgaria - UBS ; Croatia - CSC ; Cyprus - POFEN ; Czech Republic - SKRVS ; Denmark - DSF ; Estonia - EUL ; Finland - SAMOK ; Finland - SYL ; France - FAGE ; France - UNEF ; Georgia - SOLG ; Germany - FZS ; Hungary - HÖOK ; Iceland - SHI ; Ireland - USI ; Israel - NUIS ; Italy - UdU ; Latvia - LSA ; Lithuania - LSAS ; Lithuania - LSS ; Luxembourg - LUS ; Luxembourg - UNEL ; Macedonia - NSUM ; Malta - KSU ; Netherlands - ISO ; Netherlands - LSVb ; Norway - NSO ; Poland - PSRP ; Portugal - FAIRe ; Romania - ANOSR ; Serbia - SKONUS ; Serbia - SUS ; Slovakia - SRVS ; Slovenia - SSU ; Spain - CREUP ; Sweden - SFS ; Switzerland - VSS-UNES-USU ; Ukraine - UASS ; United Kingdom - NUS-UK

Représentants élus

2012 - 2013

Karina Ufert, présidente de l'ESU

Suite à une analyse réalisée en 2011, un changement de structure a été adopté au 61ème Board Meeting de Sofia, en Novembre 2011. Ce changement de structure a notamment supprimé les comités, élargi le comité exécutif et renforcée la présidence, passant maintenant à trois personnes travaillant en permanence à Bruxelles. Ces nouveaux représentants ont été élu au Board Meeting de Bucarest et débuteront leur mandat en Juillet 2012.

  • Présidente : Karina Ufert
  • Vice-Président(e)s : Taina Moisander, Rok Primovic
  • Membres du comité exécutif : Blazhe Todorovski, Elisabeth Gehrke, Fernando Miguel Galan Palomares, Florian Kaiser, Liliya Ivanova, Nevena Vuksanovic, Tinja Zerzer

2011 - 2012

  • Président : Allan Päll
  • Vice-Présidente : Karina Ufert
  • Membres du comité exécutif : Kal Kostadinov, Nevena Vuksanovic, Rok Primozic
  • Membres du comité pour le développement interne : Cristina P. Valcarcel, Miroslav Jasurek
  • Membres du comité pour les affaires sociales : Florian Kaiser, Brikena Xhomaqi, Blazhe Todorovski, Christina Linza
  • Membres du comité pour les affaires académiques : Fernando Galán, Magnus Malnes, Mari Simola, Tinja Zerzer
  • Membres du comité pour le développement des organisations étudiantes : Liliya Ivanova, Karl Agius



Liens externes

Site officiel de l'ESU

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Bologna with student eyes 2012 - http://www.esu-online.org/asset/News/6068/BWSE2012-online1.pdf
  2. FINST sur le site de l'ESU - http://www.esu-online.org/projects/current/finst/
  3. Site de la Commission Européenne - Plan de modernisation de l'Enseignement Supérieur - http://europa.eu/legislation_summaries/education_training_youth/lifelong_learning/ef0030_fr.htm

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
La FAGE
Portails thématiques
Boîte à outils
Partager